Les délégués à la protection des données (DPOs) sont encore très demandés. En Belgique, le Data Protection Institute est un des moteurs dans la formation des nouveaux DPOs. Il est frappant de constater que de plus en plus de femmes suivent la formation au Certificat de  protection des données.

La fonction de délégué à la protection des données (DPO) est en plein boum suite à la mise en oeuvre du GDPR (Règlement Général sur la Protection des Données) le 25 mai 2018. Cette législation européenne sur la protection de la vie privée établit des règles strictes en lien avec l’utilisation des données à caractère personnel. Une des obligations requiert le recrutement d’un DPO dans toute organisation ou entreprise traitant des données sensibles à grande échelle. Celui-ci se doit de veiller à ce que l’organisation conserve et utilise les données à caractère personnel selon les règles établies par le GDPR.

Rôle d’un délégué à la protection des données

Un DPO est responsable d’un large spectre de procédures utiles à la protection des données à caractère personnel. Son rôle est de:Informer et conseiller l’organisation et les tiers sur les obligations du GDPR.

  • Informer et conseiller l’organisation et les tiers sur les obligations du GDPR
  • Former les responsables du traitement des données afin de les sensibiliser au GDPR
  • Apporter un soutien dans l’analyse de l’impact potentiel des opérations de traitement des données
  • Faire office de point de contact entre l’autorité de contrôle et l’organisation
  • Gérer les processus et la politique de protection des données
  • Réaliser des audits et des évaluations de conformité à la protection des données

 

Formation au Certificat de DPO

Afin de préparer les futurs DPOs aux responsabilités mentionnées ci-dessus, le Data Protection Institute a conçu une formation approfondie au Certificat de protection des données. Cette formation de 5 jours prépare les participants au rôle du délégué de protection des données. Ces derniers abordent les différents sujets au travers d’exercices pratiques, tels que:

  • La réalisation d’analyses de risque
  • L’utilisation de la cryptographie
  • L’élaboration d’une politique de sécurité de l’information
  • Le contrôle du respect du plan de sécurité
  • Le traitement des données à caractère personnel à travers différents processus opérationnels

Délégué à la protection des données:  le profil IT le plus attractif

Les inscriptions à la formation DPO ont connu un grand essor principalement entre octobre 2017 et juin 2018. C’est également sur cette période que la demande en DPOs a été la plus forte sur le marché du travail. Les entreprises et organisations souhaitaient ainsi se préparer à la mise en oeuvre du GDPR le 25 mai 2018. En février 2018, la célèbre agence de presse Reuters a noté une augmentation du nombre d’offres d’emploi pour la fonction de DPO de plus de 700%.

DPO: une fonction exercée principalement par les femmes?

Aujourd’hui, les profils de DPOs certifiés sont encore très recherchés. Les formations proposées par le Data Protection Institute rencontrent toujours un grand succès. Et si l’on regarde de plus près le profil des participants, force est de constater que de plus en plus de femmes optent pour une formation DPO.

En 2017, la proportion de participantes restait alors faible avec 22% de femmes inscrites à la formation dispensée en néerlandais et 27% pour celle dispensée en français. L’année suivante, ces chiffres s’élevaient respectivement à 40% et 45%. Au cours des deux premiers mois de 2019, on a même observé que les femmes étaient plus nombreuses (54%) que les hommes dans la formation DPO dispensée en néerlandais. Les chiffres restent identiques à ceux de l’année précédente pour la formation en français.DPO: une fonction exercée principalement par les femmes?

Cette information est de DPI

Devons-nous en conclure que la fonction de DPO est principalement exercée par des femmes? Ce serait tirer des conclusions hâtives; cependant, il est certain que ces chiffres diffèrent de ceux relevés pour d’autres fonctions dans le secteur de l’informatique, exercées majoritairement par des hommes. Une des explications possibles pourrait être leur aisance sociale, permettant aux femmes d’endosser ce rôle d’intermédiaire impartial, de communicateur et de coach.

Quoi qu’il en soit, le Data Protection Institute se réjouit de cette évolution.